J’arrête mes études supérieures en janvier, que faire ? F.A.Q.

Arrêter son cursus en cours d'année implique certaines démarches (parfois différentes selon tes projets futurs), et peut avoir certaines conséquences. Notre F.A.Q. t'aide à y voir plus clair.

Comment dois-je faire pour me désinscrire ?

Attention, il ne suffit pas de le signaler oralement ou simplement d’arrêter de suivre les cours ! Tu dois te désinscrire officiellement en signant une attestation de désinscription auprès du secrétariat de ton établissement.

Cette désinscription a-t-elle un impact sur mon parcours académique ?

Si tu t’es désinscrit avant le 1er décembre, non : cette année ne sera simplement pas comptabilisée dans ton parcours académique. Par contre, si la désinscription a lieu après cette date, l’année comptera comme un échec dans ton parcours académique.

Puis-je demander un remboursement du minerval ?

Malheureusement, si tu te désinscris après le 1er décembre, tu es dans l’obligation de régler l’entièreté des frais scolaires à l’établissement. C’est d’ailleurs une condition sine qua non si tu envisages de te réorienter vers un autre cursus en septembre prochain : ton nouvel établissement te demandera de fournir l’attestation d’abandon des études et l’attestation d’apurement de dette du dernier établissement fréquenté. Sans ces documents, ton inscription risque d’être refusée.

J'avais droit à une bourse d'études, vais-je devoir la rembourser ?

Oui, tu devras rembourser une partie de l’allocation d’études qui t’a été octroyée, en fonction de la date d’abandon de tes études :

  • Désinscription entre le 1er janvier et le 1er mars : il faudra rembourser 60 % du montant de la bourse.
  • Désinscription après le 1er mars et avant le 1er mai : il faudra rembourser 50 % du montant de la bourse.

Attention, si tu décides de rester inscrit pour ne pas devoir rembourser l’allocation d’études, veille à présenter tous tes examens à la session de juin ! Dans le cas contraire, tu devras rembourser 40 % du montant de la bourse (sauf cas de force majeure : maladie, décès d’un proche, etc.)

Ai-je toujours droit aux allocations familiales si je me désinscris ?

Si tu te désinscris de ton établissement, tu perds ton statut étudiant. Ton droit aux allocations familiales va alors dépendre de ta date de naissance :

Si tu es né après le 1er janvier 2001, tu conserves un droit semi-automatique aux allocations familiales. Concrètement, elles seront toujours versées même si tu n’as plus de statut étudiant suite à ta désinscription, sauf dans les situations suivantes :

  • Tu travailles plus de 240 heures par trimestre (sous contrat salarié, ouvrier ou en tant qu’indépendant sans cotisation sociale et formation en alternance).
  • Tu t’engages dans une formation de chef d’entreprise ou une formation en alternance dont la rémunération est supérieure au plafond (562,93 €/mois).

Si tu es né avant le 1er janvier 2001, tu n’as plus droit aux allocations familiales si tu n’as plus de statut étudiant.

Afin d’éviter cela, tu peux t’inscrire (temporairement) comme demandeur d’emploi au Forem, puisque le droit aux allocations familiales est maintenu durant le stage d’insertion, pour peu que tu n’aies pas atteint l’âge de 25 ans et que tes éventuels revenus ne dépassent pas 562,93 €/mois).

Puis-je toujours travailler sous contrat étudiant après ma désinscription ?

Lorsque tu arrêtes tes études et que tu es désinscrit officiellement, tu n’as plus le droit de conclure un contrat étudiant car tu n’es plus considéré comme tel. Si tu es sous contrat étudiant au moment de ton abandon d’études, veille à prévenir ton employeur de ce changement de statut. Tu retrouves bien sûr ton statut étudiant si tu reprends des études dans le courant de l’année ou à la rentrée.

Que puis-je faire en attendant la rentrée prochaine ?

Tu souhaites te réinscrire en septembre dans un autre cursus mais tu ne sais pas quoi faire en attendant ? Différentes options s’offrent à toi.

 

  • Préparer ta réorientation

Tu ne sais pas quel cursus entreprendre à la rentrée prochaine ? Tu souhaites obtenir davantage d’informations sur les possibilités qui s’offrent à toi et te renseigner sur les débouchés ? Prends contact avec notre service Parcours Orientation : Nous te proposons un entretien d’accompagnement et d’orientation individuel, gratuit, et confidentiel.

Tu peux également contacter d’autres organismes d’aide à l’orientation, tels que le SIEP ou le CIO.

 

  • Participer à une formation d’aide à la réorientation

Ces formations visent à t’encadrer dans le choix de ta future orientation. Ce type de formation dure plusieurs mois. Le pôle Hennuyer propose la formation « Je rebondis ». En 2021, elle aura lien en distanciel. Tu peux t’y inscrire jusqu’au 15 février. D’autres formations similaires sont organisées dans les autres provinces : la formation « Rebond » (Namur) et « Relance » (Liège), par exemple. N’hésite pas à prendre contact avec nos services si tu souhaites obtenir davantage d’informations.

 

  • Suivre des cours

Il existe des programmes de formation qui débutent à tout moment de l’année : par exemple, dans certains établissements de promotion sociale, des modules de cours de langues ou encore d’informatique débutent en janvier, février ou mars.

Tu as également la possibilité de suivre des cours en tant qu’auditeur libre à la Haute Ecole ou à l’Université. Cette possibilité́ te permettra de développer tes connaissances et de te préparer pour ta prochaine rentrée.

Si tu souhaites te former en attendant la rentrée prochaine, contacte-nous pour que l’on examine ensemble les possibilités qui s’offrent à toi.

 

  • Le volontariat et les projets citoyens

Différents secteurs sont à la recherche de volontaire tels que le domaine social, de la construction, de l’environnement… Plusieurs formules existent : tu peux rester en Belgique ou combiner voyage à l’étranger et volontariat dans le cadre des chantiers internationaux. Il existe plusieurs organisations qui te propose des stages à l’étranger, des séjours linguistiques, des volontariats, …

Citons par exemple le Service Citoyen : un programme de six mois proposé aux jeunes de 18 à 25 ans qui ont envie de se mettre au service de la collectivité à temps plein en participant activement à des projets citoyens.

Tu peux également te rendre sur la Plateforme francophone du volontariat, qui centralise de nombreuses offres de volontariat.

 

  • Travailler

Si tu souhaites travailler en attendant septembre, tu peux t’inscrire (sans y être obligé) au Forem afin d’être accompagné dans ta recherche d’emploi. Tu seras alors soumis aux autres obligations liées au statut de demandeur d’emploi. Tu peux également chercher de l’emploi sans passer par la case Forem : tu peux par exemple consulter les offres d’emploi sur les sites internet dédiés, et/ou t’inscrire dans une ou plusieurs agence(s) intérim. Dans tous les cas, tu pourras reprendre tes études en septembre et ainsi retrouver ton statut d’étudiant.

 

 

 

 

Je n'envisage pas de reprise d'études, j'ai envie de travailler. Quelles démarches dois-je effectuer ?

Si tu souhaites te lancer durablement sur le marché du travail, il est préférable de t’inscrire au Forem, afin de bénéficier de leurs services en matière de recherche d’emploi et également de maintenir ou ouvrir certains droits sociaux. Tu peux t’inscrire au Forem dès la date d’abandon de tes études. Si tu souhaites obtenir plus de renseignements à ce sujet, consulte notre brochure What’s next ? ou prends contact avec nos services.

Tu n’as pas trouvé réponse à toutes tes questions ? Tu souhaites obtenir des informations plus personnalisées ? N’hésite pas à nous contacter ou à te rendre à l’une de nos permanences d’information (du lundi au vendredi de 12h à 17h, sans RDV).

Posted in Actualités, Pour carrousel article.